La SPI donne une seconde vie aux sites abandonnés

La réhabilitation de friches est une des missions de la SPI, qui veille ainsi à une gestion durable et réfléchie des ressources foncières et paysagères de la province de Liège.

Depuis plus de 15 ans, la SPI mène une action volontariste afin de donner une seconde vie aux friches situées en province de Liège, en y développant de l’activité économique et/ou du logement. Revaloriser des chancres, c’est gérer notre territoire avec parcimonie et de manière responsable, pour préparer l’avenir. Cette politique permet de répondre aux demandes formulées par les investisseurs et de trouver une solution à la saturation de nos parcs d’activités économiques.

Mais pour réaffecter ces sites, il est souvent nécessaire de les dépolluer au préalable. C’est pour cela que la SPI travaille en partenariat avec les sociétés publiques telles que SPAQuE pour les assainissements importants et la SORASI lorsqu’il s’agit d’accompagner des propriétaires ou investisseurs privés. Des partenariats public-privé ont également permis des reconversions, comme ce fut le cas avec l’entreprise Gehlen pour le site Intermills à Malmedy.

Un des objectifs est également de favoriser le retour de certaines activités économiques à proximité des lieux de vie. L’enjeu est d’éviter l’étalement des activités en périphérie et de resserrer le lien entre habitat et économie. Ce rapprochement des fonctions induit aussi de meilleures possibilités de mobilité.

Dans son approche, la SPI privilégie également la mixité des fonctions. Le Val Benoit, par exemple, un ancien campus universitaire en cours de réhabilitation accueillera des entreprises, des logements et des espaces verts publics.

La SPI, en partenariat avec SPAQuE et la SORASI, a déjà réhabilité 75 hectares de friches à destination des entreprises sur le territoire de la province de Liège. De manière non exhaustive, citons quelques projets phares, tels que le site « Espace Phénix » à Flémalle, « Intermills » à Malmédy, « HDB » à Verviers, le charbonnage du Hasard à Cheratte, l’extension du LIEGE Science Park, etc. 222 hectares, à destination des entreprises (en totalité ou partiellement) sont actuellement en cours d’études ou de travaux.

Exemples d'assainissements et de réaffectations des sols

Ans - Site dit "Bois Mercier"


Assainissement du site Mercier dans le cadre du financement Sowafinal.

Les travaux consistent en la démolition des bâtiments existants et des dalles de sol, le désamiantage, l'assainissement des spots de contamination et le profilage du terrain.

La dépollution du site a bien débuté et avance bien. Vu les polluants à extraire, des conditions drastiques en matière de sécurité et santé doivent être utilisés par les ouvriers !

Liège - Site du Val Benoit



Le Val Benoit, lieu stratégique à l’entrée Sud de Liège, en bordure de Meuse, à deux pas de la nouvelle gare des Guillemins et en bordure de la future ligne du tram, débute une nouvelle vie. Il s'agit d'un ancien site universitaire, voué à devenir un véritable morceau de ville caractérisé par une mixité de fonctions (logements, services, formation, culture, ...)

L'activité économique y occupera une place importante avec, au terme du projet, près de 30 000 m² qui y seront dédiés.
www.valbenoit.be

Malmedy - Site dit "Intermills"



Suite à la fermeture de l’ancienne papeterie Intermills, le groupe Gehlen et la SPI ont conclu un accord de partenariat concernant la reconversion globale de ce site (8,5 ha), situé à proximité du centre de Malmedy. Le projet se développe en accord avec la Wallonie et en collaboration avec les acteurs locaux.

La SPI a racheté la moitié du site (4 ha) pour y créer un îlot d’entreprises. Le partenaire privé a déjà reconverti certains halls industriels en centre d’affaires et d’évènements et en cinémas et est en train d’aménager la partie allouée à l’habitat en gites et appartements. La Commune, de son côté finalise son projet de revitalisation urbaine.

Verviers - Site dit "Intervapeur"



Le projet de la SPI a développé un îlot d’entreprises urbain sur cette friche industrielle d’environ 7 ha. Il est désormais à disposition de la vingtaine d’entreprises qui souhaitent s’y implanter. Le FOREM et l’IFAPME y ont déjà implanté un centre de formation aux métiers de la construction «CONSTRUFORM».

Le site Avennes à Braives



Siège d’une confiturerie de 1886 à 1904, puis de diverses entreprises ayant pour activités l’entreposage d’engrais et de produits agricoles à partir de 1904, le site est aujourd’hui inoccupé depuis 2006. En concertation avec la Commune, la SPI travaille à sa reconversion en îlot d’entreprises à caractère rural pour y accueillir de l’activité économique légère, sans nuisances ni charroi lourd. Pour ce faire, la SPI a acquis le site dit « Ets Brichart » et mené une procédure « Site à Réaménager » (SAR) qui a permis le réaménagement du site.

Aujourd’hui, la SPI les travaux d’aménagement sont en cours et le site devrait être prêt à accueillir des entreprises en 2019.

Nos autres projets :