Geppadi : un éclairage intelligent

Geppadi SPI

GEPPADI, pour Gestion de l’Eclairage Public des Parcs d’Activités, Durable et Intelligente, est un nouveau système de gestion et de contrôle de l’éclairage public qui s’adapte au trafic.

Issu de la collaboration entre chercheurs, entreprises et pouvoirs publics, ce système actuellement en test dans la zone d’activités économiques de Grâce-Hollogne promet de belles économies d’énergie, ainsi qu’un confort et une sécurité accrus.

À l’heure où des économies importantes doivent être réalisées pour alléger la facture énergétique des communes, il est judicieux de concevoir des installations d’éclairage public qui éclairent nos routes au bon moment, au bon endroit, dans la bonne direction et avec la bonne intensité. En un mot : des installations intelligentes. C’est justement ce que propose GEPPADI, né d’une idée de la SPI, réalisé grâce à une collaboration entre universités (les laboratoires EMMI de l’ULg et Architecture et Climat de l’UCL) et entreprises (Arthos Technics et Ets E. Ronveaux), avec le soutien financier de la Wallonie (SPW – DG06).

En pratique, chaque luminaire est équipé de capteurs de mouvement et de présence ainsi que « d’intelligence » qui lui permettent de reconnaître le type d’utilisateur (véhicule motorisé, cycliste, jogger, piéton), d’anticiper ses besoins et de gérer l’éclairage coordonné d’un groupe de luminaires successifs de manière à fournir des conditions agréables de sécurité et d’ambiance lumineuse tout en ayant la consommation énergétique la plus limitée possible. Cela est rendu possible par l’échange d’informations entre luminaires voisins à chaque modification de leur environnement, ainsi que par la dynamique de réponse des LEDs qui passent quasi-instantanément de l’éclairage minimum de sécurité à l’éclairage maximum et permettent le « dimming » pour adapter automatiquement l’éclairement aux conditions ambiantes de luminosité.

A noter également que le système est autonome en ce sens qu’il ne réclame, pour son fonctionnement, que les modules placés sur les luminaires, sans contrôleur centralisé.

Dernier point important : ce nouveau type de luminaire est réalisé en magnésium par la technique dite du « tixo molding » (injection à basse pression du magnésium), ce qui permet de réduire de 40% le bilan carbone (émission de CO2) à la production du luminaire et de respecter ainsi l’environnement .

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez notre fiche technique (PDF - 1,5 Mo) ou regardez notre vidéo :

GEPPADI : un éclairage intelligent en test à Grâce-Hollogne from SPI Liège on Vimeo