Digital-Cities : Liège ville pilote en Wallonie pour le Wi-Fi urbain

La Place du Marché et la Place St-Lambert sont les deux premiers sites wallons et liégeois équipés du Wi-Fi urbain dans le cadre du projet Digital-Cities.

Grâce à un budget de quelque 700 000€ débloqué par la Wallonie dans le cadre de Creative Wallonia, 10 hauts-lieux liégeois seront équipés de cette technologie d’ici fin juin.

Le quotidien de plus en plus de citoyens passe désormais par le numérique, que ce soit pour travailler, se former, s’informer ou encore se divertir. Employés, étudiants, touristes, visiteurs d’un jour, usagers des transports publics, clients Horeca : voici une liste non exhaustive des bénéficiaires du Wi-Fi gratuit qui est mis en service dès aujourd’hui dans deux lieux particulièrement fréquentés de la Cité ardente : la Place du Marché et la Place St-Lambert.

D’ici fin juin, d’autres lieux seront équipés de ce dispositif sécurisé et fiable : les places Saint-Lambert, Saint-Étienne, Saint-Denis, Saint-Barthélemy, Xavier Neujean, de la République française et Opéra, ainsi que la Place Cathédrale et Vinâve d’île, l'esplanade des Guillemins, l'embarcadère de l'Aquarium et les abords du Palais des Congrès ; soit les endroits les plus fréquentés et densément peuplés de Liège. « Cette action s'inscrit dans la droite ligne du Master Plan TIC de Creative Wallonia qui ambitionne, à l'horizon 2025, de tracer la route de la mutation numérique de la Wallonie et de la faire entrer dans le cercle restreint des régions numériques, interactives et créatives au niveau mondial. 3,1 millions d’euros ont été débloqués pour équiper 6 villes (Mons, Bastogne, Namur, Ottignes-LLN, Tournai et Liège). Au-delà d’un service aux citoyens et aux visiteurs sans cesse plus nombreux de la Wallonie et de Liège en particulier, Digital Cities renforce le redéploiement socio-économique », souligne le Ministre wallon de l’Economie.

Digital Cities en pratique

La Place du Marché sert de zone test depuis le 18 février et verra l’ensemble des services ouverts dès ce jour, tout comme la Place St-Lambert. « Il ne s’agit pas ici de bâtiments pour entreprises, mais la SPI a joué dans ce dossier un rôle qu’elle connaît bien en mettant son expertise technique au service de la Wallonie et de la Ville de Liège afin de sélectionner un prestataire technique, WIN dans ce cas, et de superviser l’ensemble des opérations sur le terrain », explique le Président de la SPI.


Concrètement, toute personne présente dans une zone couverte pourra se connecter gratuitement à Internet via un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone. Une fois le réseau LIEGE_DIGITAL_CITY sélectionné, l’utilisateur sera dirigé vers un portail lui permettant d’accéder à différents services de la Ville, de la santé, de l’éducation ou encore du tourisme. Il pourra ensuite, après une procédure simple d’identification, naviguer comme bon lui semble, consulter ses mails, interagir sur un réseau social, etc.

Seules deux limites seront imposées : l’accès à des sites « aux contenus illicites, contraires aux bonnes mœurs ou à l'ordre public » sera bloqué et la durée d’utilisation sera limitée à 2h par jour, hors sites d’utilité publique, afin de ne pas se substituer aux opérateurs existants sur le marché. Le nombre d’utilisateurs simultanés a quant à lui été calculé afin d’éviter toute saturation et variera selon les endroits, de 50 place St-Barthelemy ou Xavier-Neujean, jusqu’à 500 près des Guillemins ou place St-Lambert. « Avec le lancement récent de l’application smartphone de la Ville, Liège affirme son caractère de Métropole connectée. Elle dispose désormais des outils à même d’améliorer tant le service aux citoyens que le confort de visite pour les touristes en leur offrant un accès plus aisé que jamais à des informations telles que les heures d’ouvertures des musées, des plans, ou encore les restaurants à proximité », se réjouit le Bourgmestre de Liège.

Téléchargez notre communiqué de presse (PDF - 405Ko)