Val Beno!t : l’heure est aux chantiers!

Du Génie-Civil au CRM, l’heure est désormais aux travaux sur le site du Val Benoit.

La suite du programme est en route avec l’avant-projet de reconversion du bâtiment de Chimie-Métallurgie, ainsi que de l’immeuble mixte bureaux/parkings et l’aménagement de tous les abords.

La reconversion de l’ancien site universitaire du Val Benoit est aujourd’hui une réalité, dont les signes tangibles vont devenir sans cesse plus nombreux dans les mois qui viennent. Si aujourd’hui la démolition de l’ancien bâtiment du CRM par son propriétaire privé CFE-Moury est l’élément le plus visible, un autre chantier, plus discret, a débuté au cœur même du site : « Il s’agit du désamiantage des caniveaux qui serpentent sur tout le site, au départ de l’ancienne centrale Thermo-Electrique et qui constituaient le réseau de chaleur. Tout ou presque se passe en sous-sol et il est donc peu visible, mais c’est une étape indispensable avant d’attaquer le premier gros morceau : le chantier de reconversion du Génie-Civil, où on parle de plus de 25 millions d’euros d’investissement », commente Françoise Lejeune, Directrice Générale de la SPI.


Les travaux dans ce bâtiment d’architecture moderniste, situé le long de la Meuse sur le quai Banning, débuteront juste après les congés du bâtiment. « Il s’agira d’un signe bien visible du renouveau du site », poursuit le Président de la SPI, tout en précisant que « le chantier n’aura aucune influence sur le trafic ». D’ici 2016, il présentera un nouveau visage, rafraîchi et prêt à accueillir de nouvelles entreprises sur ses vastes plateaux aptes à supporter des activités de production légère. Il comptera également des espaces de bureaux; sans oublier la Cité des Métiers de Liège qui occupera près d’un tiers des 12 500m² de superficie.

La suite du programme : Chimie-Métallurgie, parkings et le parc urbain

A l’heure actuelle, le service commercial de la SPI a déjà enregistré de nombreuses marques d’intérêt de la part d’entreprises désireuses de s’installer au Val Benoit. « Nous avons des indices solides qui permettent de croire que le Génie-Civil sera vite rempli. Nous avons donc décidé d’entamer au plus vite les études sur le 2e bâtiment que nous allons réhabiliter, celui de Chimie-Métallurgie », explique Françoise Lejeune. D’une superficie de 11 500 m², il permettra d’accueillir des entreprises de production légère sur de vastes plateaux de 500 à 1000 m2, comme au Génie-Civil. Son architecture sera également respectée avec notamment une restauration complète de son magnifique hall d’entrée et des cages d’escalier. Un espace de parking semi-enterré de quelque 200 places sera également créé en son centre, avec un toit-terrasse verduré pouvant servir de lieu de détente. « Le Conseil d’Administration de l’ULg a marqué son accord pour le rachat par la SPI de ce bâtiment, ainsi que des terrains situés au Nord, près du Forem. Il ne reste plus que les actes à signer et d’ici fin 2014, nous introduirons le permis pour les premiers travaux de la Chimie », ajoute encore Françoise Lejeune

L’avant-projet pour un autre espace de parking et de bureaux a d’ores et déjà été étudié entre le Génie-Civil et l’ancien institut de Mathématique, occupé aujourd’hui par l’Ecole Supérieure d’Acteurs et le Forem. Avec plus de 600 places, il permettra de rencontrer les besoins des utilisateurs du Génie-Civil et d’une partie du site. Au vu des premières estimations, la réflexion autour sur son financement est en cours et passe notamment par un partenariat avec le privé.

Enfin, les plans d’aménagement des abords sont en cours de finalisation, avec pour objectif, ici aussi, d’introduire les premières demandes de permis fin 2014. Comme prévu dans le masterplan, la partie centrale du site du Val Benoit est réservée uniquement aux piétons et cyclistes et les voiries automobiles restent en périphérie. Des infrastructures de loisirs (jeux pour enfants, terrains de sport) sont également prévus et cet espace pourra également accueillir certains événements, comme c’est le cas dès aujourd’hui avec l’exposition L.E.A. « Nous voulons vraiment faire de ce site un lieu agréable et convivial, un parc urbain mixte où les liégeois auront envie de venir vivre, travailler et se divertir. C’est un chantier de longue haleine mais, on le voit, il prend forme petit à petit ! » se réjouit le Président de la SPI.

Télécharger notre communiqué de presse (PDF-405Ko)