Assemblée générale - conférence de presse : la conjoncture n’a pas freiné la SPI+

La SPI+, agence de développement pour la province de Liège, présente ce lundi 27 juin ses résultats et perspectives de développement à l’occasion de son Assemblée générale.

Pour la première fois depuis 2001, l’exercice 2010 s’est clôturé avec un déficit (290.000 euros) malgré un chiffre d’affaires en hausse (14,83 millions d’euros). La compression des dépenses et les produits exceptionnels n’ont pas permis de compenser les ventes de terrains tombées à 16 ha en 2010 contre 27 ha en 2009 et 64 ha lors du record en 2008. Heureusement pour l’agence, le résultat cumulé reste largement positif et, surtout, la reprise constatée depuis janvier laisse entrevoir dès à présent un résultat à nouveau bénéficiaire en 2011. En 6 mois, la SPI+ a déjà vendu autant de terrains que sur toute l’année précédente. En fait, ces résultats illustrent le gel des investissements d’entreprises de juillet 2009 à décembre 2010, et leur déblocage depuis lors.

Par contre, de son côté, la SPI+ a poursuivi en 2010 l’effort de restockage et procédé à ses investissements comme prévu, subventionnés largement par la Wallonie et les communes : elle a par exemple mené des chantiers de parcs d’activités économiques pour quelque 25 millions d’euros et réalisé des projets pour des partenaires publics (communes, CPAS, intercommunales,…) pour plus de 100 millions d’euros.

Ainsi, des travaux d’équipements sont en cours ou sont finalisés à l’East Belgium Park, Hannut, Geer, Strée, Damré-Sprimont, Fléron, Saint Vith,… sans compter les avancées en termes de procédures dans les extensions des Hauts-Sarts et de Liege Science Park. La SPI+ a vu aboutir ses travaux de recherche de nouveaux terrains avec l’attribution de 400 hectares supplémentaires par la Wallonie, complémentaires aux projets à Liège (Val Benoît) ou à Verviers (Intervapeur, abattoir, Couvalles).

« Il est à noter que les alternatives urbaines aux grands parcs de périphérie (1ère rue d’entreprises Pieper à Liège ou îlot d’Olne) rencontrent un succès croissant auprès des entreprises, confortant la politique de l’agence en la matière » se réjouit Julien Mestrez, Président de la SPI+.

Par ailleurs, plusieurs projets d’envergure sont désormais finalisés ou en cours de réalisation, comme l’incubateur Giga 2 au Sart Tilman pour des entreprises spécialisées dans le domaine des biotechnologies et l’incubateur automobile à Spa-Francorchamps, la transformation de la Maison Cavens en Espace Entreprises à Malmedy, ou encore le crematorium de Welkenraedt et la rénovation de la Ferme de la Grosse Tour à Burdinne en vue d’accueillir des acteurs touristiques locaux. L’agence a également travaillé dans des domaines où elle est devenue spécialiste, comme les crèches ou les commissariats de police.

La SPI+ a également approfondi ses réflexions en terme de développement durable avec l’édition du guide de la construction durable pour les entreprises, la participation aux projets d’éco-zonings d’Engis / Hermalle-sous-Huy et de Liege Science Park retenus par le gouvernement wallon, des projets de mobilité aux Hauts-Sarts,…

L’agence a aussi poursuivi sa spécialisation dans l’accompagnement des entreprises (750 en 2010) en matière d’intelligence stratégique, de courtage en informations et de partenariat. Elle organisera les 26 et 27 octobre au Val Saint Lambert à Seraing la 2e édition de Métamorphoses, la vitrine wallonne des matériaux nouveaux.

Enfin, en cette année de 50e anniversaire, la SPI+ se projette dans l’avenir non seulement avec sa contribution à la candidature de l’Expo Liège 2017 mais aussi  avec un colloque international consacré à l’intelligence territoriale les 13 et 14 septembre au Val Saint Lambert à Seraing, à l’issue duquel elle dévoilera sa nouvelle identité visuelle. Ce colloque (www.intelligence-territoriale.be) intitulé « Comment être acteur du développement de sa région » traduit bien l’ambition de l’agence dont le rôle fédérateur et innovant ne se dément pas.