ACEC : un masterplan pour Greenlife

La SPI, Urbéo, la ville Herstal et l’Uliege ont de l’ambition pour les ACEC. Les anciens Ateliers de Constructions Électriques font aujourd’hui l’objet d’un Masterplan ambitieux piloté par l’architecte italienne Paola Vigano.

Le défi consiste à donner un avenir prometteur à la trentaine d'hectares que comptent les « ACEC ».

Le maitre mot, c'est la qualité de vie en ville, autrement dit la qualité de ville. Une qualité portée par le projet green life.

Le site sera traversé par un réseau de chaleur en provenance de l'usine de traitement déchets et consacrera une vaste superficie à des serres et des cultures maraichères.

Près de 500 logements sont prévus, avec des immeubles de taille modeste répartis en deux espaces, aux deux extrémités de la zone. Les vastes halles industrielles seront partiellement conservées, pour devenir, selon les cas, centre de conférence, espaces économiques, salle de sports....

Pour que tout cela soit possible il faut créer l’effet levier, c’est là que la SPI intervient. Sous l’impulsion de l’agence de développement, ont déjà eu lieu aux ACEC :

  • Création et mise en place d’un GIE ;
  • Désignation du bureau d’études GESPLAN en vue de l’élaboration de la Reconnaissance de zone ;
  • Etude d’un nouveau concept de « box in the box » en vue de réaffecter les bâtiments industriels ;
  • Mise en place d’un système d’occupation provisoire des bâtiments afin de les préserver du vandalisme en attente de leur affectation définitive ;
  • Coordination du Masterplan (Greenlife) ;
  • Affectation industrielle pour INDUCTOTERM désormais installé aux Hauts Sarts pour permettre le développement de Greenlife ;
  • Acquisition début 2017 des 7 ha d’INDUCTOTERM par la SPI ;
  • Hébergement d’un container permettant les expérimentations VERDIR de l’ULiege par la SPI ;
  • Installation d’ARSENIC (compagnie théâtrale) sur la partie SPI dans une logique d’expérimentation urbaine= création de sécurité sur site et importante économie générée ;
  • Concertation avec la ceinture alimentaire liégeoise pour développer le concept d’agriculture urbaine.


Et bientôt…

L’agriculture urbaine au service de la transformation de la cité

Aujourd’hui l’ambition est de retrouver une activité économique innovante sur ce site à haut potentiel.

Une ambition rendue possible par la richesse du patrimoine industriel qui s’inscrit dans de nouveaux cycles de vie tant pour le bâti que pour les espaces ouverts.

De nouveaux cycles de vie accompagnés notamment du projet VERDIR de l’ULiège et de ses deux composantes ; une pépinière « Smart Box » composée de containers intelligents qui permettront la culture durable d’aliments et le Tropical Plant Factory dédié à l’extraction de molécules destinées aux biotechnologies.

Des projets portés en partenariat avec l’Université de Liège et rendus possibles grâce au développement d’un réseau de chaleur.

Avec l’émergence de ces nouveaux cycles de vie, le site des ACEC devient une ville dans la ville reposant sur la recherche et le travail, mais aussi un lieu de vie et de sociabilité avec tous les services nécessaires.

Pour Cédric Swennen Directeur Général Adjoint de la SPI : « Nous avons ici l’envie et l’opportunité de créer une véritable ville dans la ville répondant à plusieurs impératifs ; la génération d’une nouvelle activité économique, le développement d’une offre de logement de haute qualité et la création de circuits courts ».