Phase d’accélération des grands projets SPI

Phase d’accélération des grands projets SPI La SPI, l'agence de développement pour la province de Liège, a communiqué son bilan 2016 ce 26 juin à l'occasion de son Assemblée générale.

Les résultats financiers présentent un solde légèrement négatif en 2016. C’est là l’effet d’un nombre d’hectares de terrains vendus en diminution (16,31 ha contre 27,15 en 2015) équilibré par la vente de 4 bâtiments et un souci qui reste très présent de surveiller les dépenses de fonctionnement.

Le plan stratégique 2014-2016 qui visait un objectif d’équilibre financier sur trois années se solde par un boni important (± 1.900.000 EUR) mais la prudence s’impose, les effets d’une récente imposition à l’ISOC influençant tant l’activité que les résultats futurs.

Ce résultat n’est toutefois pas représentatif du dynamisme économique car avec le nombre de reventes de bâtiments ou de terrains entre entreprises qui représente 38,76 ha en 2016, ce sont pas moins de 53 ha qui ont fait l’objet de transactions. Une bonne nouvelle en soi pour le territoire qui voit en outre se réguler un nombre de friches potentielles. Si on y ajoute que 60% des projets SPI sont des réhabilitations, c’est de bon augure pour la politique de recyclage du territoire prônée par les instances.

A côté des espaces économiques classiques, de plus en plus de projets multi-fonctions

Réaménager des friches, les concevoir en partenariat, les aménager ou les transmettre, les animer pour leur rendre la vie, voilà une activité qui aura énormément occupé nos équipes en 2016. Cette richesse de travail en groupe s’est traduite essentiellement dans les projets suivants qui connaissent un coup d’accélérateur bien visible.

Val Benoit, ACEC, Cheratte, HDB, Intermills, nombreux sont les projets ambitieux qui vivent aujourd’hui un véritable coup d’accélérateur.

  • Val Benoit (Liège) : avec la réalisation en cours des abords, la rénovation du bâtiment de la Mécanique faisant place à 250 kots (investisseur privé) et la construction par la SPI du « Point bar », le visage du site va être métamorphosé d’ici l’année prochaine pour faire place à un véritable quartier de vie.
  • Le Hasard (Cheratte-Visé) : la réhabilitation de l’ancien charbonnage se poursuit, les travaux de démolition et assainissement seront terminés à l’automne. Le site peut être proposé à des investisseurs.
  • Les ACEC (Herstal) : L’architecte italienne Paola Vigano a été désignée pour réaliser le Masterplan, la dynamique est enclenchée. Le site est le projet d’un ensemble de partenaires motivés.
  • HDB (Verviers) : La réhabilitation s’achève cet été. En parallèle, plusieurs initiatives s’organisent pour co-construire l’avenir du site, avec les habitants ou utilisateurs de ce futur espace rendu à l’activité dans un centre urbain.

Le concept des parcs d’activité flexibilisé, à la meilleure place, pour le plus grand nombre

Afin de rendre son territoire attractif, la SPI entend répondre et anticiper les besoins de ses utilisateurs (entreprises, communes, citoyens…) pour que la bonne activité s’installe à la meilleure place. Pour ce faire, elle multiplie les infrastructures d’accueil des entreprises de tous types. Une de ses forces réside dans sa capacité à répondre à la diversité économique du territoire de la province de Liège.

Au-delà de son action dans les grands parcs d’activités économiques (extension des Hauts-Sarts, extension du parc de Waremme Long Réna, East Belgium Park, Barchon/Tignée, …), la SPI est aussi active sur de petits parcs d’activités économiques qui répondent à une demande locale (Retinne (Fléron), Sartel (Oupeye), Intermills (Malmedy), Intervapeur (Verviers), Avennes (Braives), Comblain-la-Tour, Waimes …).

Symbole de cette diversité, la SPI a inauguré conjointement avec les communes de Blegny, Fléron et Soumagne en avril dernier l’îlot de Retinne, le parc de Barchon et le site réhabilité de la Caserne de Saive.

Une volonté d’exemplarité marquée

La SPI a toujours visé l’exemplarité en tant qu’entreprise publique. Cette année, cette volonté a notamment été traduite non seulement par la poursuite de l’application de principes de transparence mais aussi, plus spécifiquement, par l’organisation d’un grand colloque consacré au dumping social.

Des conférences et échanges très concrets ont permis d’essaimer des bonnes pratiques au sein des équipes SPI bien-sûr mais aussi et de nombreux partenaires de la province. Ils sont aujourd’hui mieux armés pour contribuer à garder concurrentielles les activités des entreprises plus locales, tout en maîtrisant mieux la valeur ajoutée des clauses sociales dans les marchés publics par exemple.

Booster les PME de la province de Liège

Accueillir les PME, mais aussi booster leurs activités en ayant recours à de nouvelles méthodes, c’est aussi une des missions de la SPI (256 entreprises accompagnées en 2016).

Ses équipes « titillent » aussi les entreprises en développement avec les meilleures intentions et surtout avec des services et outils novateurs qui font réfléchir les chefs d’entreprises, soudent les collaborateurs autour de projets stratégiques ou encore remettent en question des orientations pour les challenger.

La SPI poursuit avec succès son offre en Intelligence stratégique (IS) entamée avec l’AEI, avec le soutien du FEDER et de la Wallonie. Le recours à notre outil LEODICA (base de données), permettant de mesurer la valeur ajoutée des entreprises pour leur territoire se poursuit et permet de cibler au mieux le service que nous pouvons leur apporter.

Soutien opérationnel aux acteurs publics

37 dossiers pour le compte de 24 institutions (communes, CPAS, IILE, ECETIA, Haute école Charlemagne, ULg, …) ont été portés en 2016 par l’agence de développement. Il s’agit plus précisément, sur tout le territoire de la province de Liège d’un conseil au maître d’ouvrage dans des infrastructures telles que : musée, maisons de repos, administration communale, bureaux de CPAS, centre culturel, salles de sport, salles polyvalentes, halls de travaux, crèche, logements, procédures urbanistiques, ….
La variété des dossiers accompagnés témoigne de l’expertise des collaborateurs SPI.

La SPI valorise les Nouveaux Modes Organisationnels (NMO)

Animer les espaces qui ont été transformés avec tant d’attention devient un véritable point de développement des activités de la SPI.

Ainsi, le Val Benoit, au travers de son premier bâtiment terminé, le Génie Civil, se mue peu à peu en un lieu novateur au sein duquel les entreprises sont plongées dans un véritable écosystème.
Les NMO, alias les NWOW (New World of Work ou New Ways of working) sont des modes d’organisation du travail éprouvés, qui dans un environnement en évolution constante et rapide permettent aux entreprises d’être agiles et de performer. Les entreprises les mettent en oeuvre à différents niveaux :

Une nouvelle donne que nous avons valorisée à travers l’invitation de plusieurs grands
conférenciers à l’occasion de 6 soirées d’échanges qui ont touché près de 200 personnes.

L’année 2016 en chiffres :

  • 16,31 ha de terrains vendus aux entreprises ainsi que 4 bâtiments et 38,76 ha revendus entre entreprises, soit des transactions portant sur 53 ha ;
  • 60 parcs d’activités économiques avec un taux d’occupation moyen de plus de 90,2% ;
  • 2.664 entreprises installées dans les parcs et bâtiments, employant 46.232 personnes ;
  • 60 infrastructures d’accueil dont 45 bâtiments relais et 15 espaces entreprises ;
  • 28 dossiers d’infrastructures en cours ou à l’étude pour les communes et opérateurs publics ;
  • 256 entreprises accompagnées dans leur développement ;
  • 7,55 millions d’EUR investis pour la création et la rénovation des parcs d’activités économiques.


Téléchargez le communiqué de presse (PDF - 115 Ko)

Consultez le rapport annuel 2016 (PDF - 10 Mo)