L’impression 3D... évolution ou révolution ?

L’impression 3D s’immisce dans la plupart des secteurs industriels comme outil de prototypage, voire de fabrication. Concrètement, qu’est-ce que l’impression 3D ? A qui s’adresse-t-elle ? Emmènera-t-elle nos entreprises vers une nouvelle révolution industrielle ?

Considérée par certains comme étant la plus grande invention industrielle du 21ème siècle, l’impression 3D, technique de fabrication additive, représente pour d’autres une menace pour la société et l’économie mondiale.

Cette technique, née au milieu des années 80, était, en raison de ses coûts de mise en œuvre élevés, réservée aux industries de secteurs tels que l’automobile ou l’aérospatial qui devaient réaliser des prototypes.

La modélisation par dépôt de fil en fusion, dont le brevet d’utilisation déposé fin des années 80 est tombé dans le domaine public en 2009, a démocratisé ce procédé et explique l’explosion actuelle de cette technique.

Aujourd’hui, la technologie offre de nombreuses perspectives dans des secteurs aussi variés que le domaine médical, l’alimentation, l’électroménager, l’aéronautique, l’automobile, l’artisanat, l’art…

L’impression 3D en deux mots…

L’impression 3D est une technique de fabrication dite additive car elle consiste à superposer de fines couches de matières pour former un volume. Ce procédé s’oppose aux méthodes classiques de perçage, modelage et découpage dites méthodes de fabrication soustractive, où le façonnage de l’objet se fait par enlèvement de matière.

L’objet à réaliser est conceptualisé sur ordinateur en utilisant, par exemple, un outil de CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Le fichier 3D obtenu est envoyé vers l’imprimante spécifique qui procède au dépôt, strate par strate, de la matière pour produire la pièce finale.

Si le plus souvent la matière utilisée est du plastique, la technologie permet déjà l’impression de nombreux matériaux comme les métaux, la céramique ou encore le béton.

Pourquoi ce succès ?

L’impression 3D offre un certain nombre d’avantages qui expliquent pourquoi de nombreuses industries utilisent aujourd’hui ce procédé pour réaliser des pièces finies :

  • Accroissement de la flexibilité et réduction des coûts de lancement de production
  • Pas de génération de déchet, la technique utilise la seule matière utile
  • Personnalisation aisée et à moindre coût des objets, il suffit de modifier le fichier 3D et non l’outil de production
  • Réduction du coût de stockage des produits finis, le stockage étant réalisé sous forme de fichier numérique
  • Réduction des délais de commercialisation de nouveaux produits

Qui est concerné par cette technologie ?

Aujourd’hui, toutes les industries sont potentiellement impactées par le développement de cette technologie. Barak Obama dans son discours sur l’Union indiquait : « L’impression 3D a le potentiel de révolutionner notre manière de concevoir presque tout. ». Dans la foulée il a annoncé la création d’une agence dédiée aux innovations de l’impression 3D, le National Additive Manufacturing Innovation Institute.

Si l’impression 3D n’est pas encore une technologie mature capable de se substituer à la chaîne industrielle contemporaine en raison de la qualité des matériaux utilisés, de la faiblesse de résolution, de la fragilité des objets produits et de la complexité de son utilisation, les innovations se succèdent rendant celle-ci de plus en plus efficace. Cette technologie au départ dévolue à la réalisation de prototypes est aujourd’hui utilisée pour la réalisation des produits finis. S’intégrant dans la logique de dématérialisation en marche (e-commerce, cloud, etc.), le prix des imprimantes 3D diminuant de quelques 50% par an, elle offrira à terme la capacité à presque n’importe qui de personnaliser ou réparer des produits de consommation en se détachant de l’industrie traditionnelle.

Cette révolution industrielle aura des implications en termes de création de nouveaux métiers : fournisseurs d’imprimantes 3D et de matières premières, concepteurs de logiciels et de technologie de modélisation, sites de partage de fichiers, sites d’impression à distance, magasins d’impression ou encore développement de communautés de partage d’expérience comme les Fab Labs.

Elle impactera tous les secteurs d’activités : santé, mode, joaillerie, construction, automobile, alimentation, aéronautique…

Le développement des techniques de fabrication additive permettra aux entreprises de s’affranchir de certaines contraintes, d’explorer de nouvelles formes de conception, d’exploiter de nouveaux canaux de distribution. Cette évolution technologique impliquera, pour ceux qui veulent en tirer avantage, une remise en question complète des processus de fabrication, de la conception à la gestion du stock des produits finis. L’intégration de l’impression 3D dans la stratégie de l’entreprise sera source d’opportunités et d’avantages concurrentiels lui conférant, en outre, de formidables opportunités de croissance.

Pour en savoir plus :

http://www.heinrich-consultant.fr/conseil/impression-3d-enjeux/

http://hbr.org/2013/03/3-d-printing-will-change-the-world/

http://www.dailymotion.com/video/x1a04wn_impression-3d-realite-et-perspectives-d-avenir_news

http://www.slideshare.net/emmanuelvivier/limpression-3d-va-rvolutionner-le-monde-et-le-retail?utm_source=slideshow02&utm_medium=ssemail&utm_campaign=share_slideshow

http://relab.be/